Jeronimmo
Pour profiter de toutes les fonctionnalités de Jeronimmo, il suffit de vous inscrire. C'est simple, rapide et gratuit.

Une fois inscrit vous aurez donc accès en écriture a tous les forum, accès à des forums réservés (forum des membres, les constructions des membres), mais aussi à la médiathèque.

Alors n'hésitez plus, venez rejoindre notre communauté, partager vos expériences ou poser vos questions.

Jéronimmo


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'immo sans jamais oser le demander.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Féd'Immo : plaidoyer d'une profession en danger

Aller en bas 
AuteurMessage
gnapi
Jéronimaute de bronze
Jéronimaute de bronze
avatar

Messages : 82
Points : 152
Date d'inscription : 14/06/2009
Localisation : 78 Seine et Oise

MessageSujet: Féd'Immo : plaidoyer d'une profession en danger   Jeu 25 Mar - 9:13

On se souvient de la récente naissance de la fédération des agents immobiliers "Féd'Immo" destinée à défendre
plus vivement le secteur face à la crise immobilière et financière.
Après leur communiqué de vendredi dernier, leur porte-parole redemande aux pouvoirs publics de prendre leurs
responsabilités vis-à-vis de la profession.
"Le calcul est simple. 60 000 agences c'est plus de 2% de la population active. C'est plus que toutes les boulangeries ou les cafés. C'est un dense tissus de commerce de proximité. C'est un pourvoyeur non négligeable de taxe professionnelle, souvent dans des villes ou villages qui n'ont que peu de commerces. Or déjà 20% ont dû fermer. Accepterions nous de voir disparaitre nos boulangeries ? nos cafés ? Accepterions nous de voir s'évaporer un peu plus le commerce de proximité ?"
"Les agences immobilières sont aussi d'une importance comparable à l'industrie. L'automobile c'est 10% de la
population active et beaucoup moins de liquidation avérée." selon le porte-parole de Féd'Immo. "Notre demande est
simple et raisonnable. Nous ne demandons même pas le cinquième de l'aide octroyée à l'automobile. Nous ne demandons même pas le centième de celle accordée au secteur bancaire qui pourtant n'a pu nous seconder avec autant d'efficacité que par le passé. Nous demandons une baisse de la TVA. Nous demandons à être reconnus au niveau national comme une profession indispensable et en danger."

L'appel se fait plus pressant. Et les propositions plus concrètes.
"Notre fédération est plus fragilisée que nos confrères des pays voisins : plus nombreux, nous n'intervenons que dans 50% des transactions. Notre pays durement touché par le chômage n'a pas besoin de ça. Nous avons fait notre les promesses d'un candidat présidentiel devenu président. Nous oeuvrons pour une France de propriétaires. Les sondages le montrent : malgré la crise, le désir de devenir propriétaire reste très majoritaire. Ce besoin est présent, on doit y répondre. Il serait malvenu de nous laisser tomber maintenant."
"Outre la baisse de TVA, à l'exemple de celle pratiquée dans le bâtiment, nous pourrions intervenir dans la quasi-totalité des transactions comme dans d'autres pays d'Europe. Les réformes européennes représentent une opportunité pour légiférer en ce sens en France. Cela maintiendrait l'activité, stopperait l'hémorragie et continuerait à susciter des vocations en ces temps de crise. Ne gâchons pas cette occasion unique."

Cette plaidoirie aux accents de chant du cygne suffira-t-elle à sauver cette profession décriée ? Que deviendront nombre de jeunes négociateurs payés uniquement à la commission et vivotant d'avances sur commission ?
Interrogé le porte-parole se fait plus elliptique. "La profession est fragilisée, cela n'est pas un scoop. Il est
temps d'agir. Un élan national ne peut venir que des pouvoirs publics. Une TVA à 5,5% redonnerait du pouvoir d'achat aux ménages toujours demandeurs de logements. L'obligation de passer par un conseil immobilier fluidifierait le marché et le simplifierait pour les particuliers. Et permettrait d'en réduire le coût par un effet volume."

Ce chant sera-t-il entendu ? Est on sur de relancer l'activité en forçant la réconciliation avec ces professionnels
dont la réputation a été entachée par le comportement de certains vilains petits canards ?

NaseDec.conn,l'actualité qui détonne.
Revenir en haut Aller en bas
Petit_baigneur
Petit scarabé


Messages : 11
Points : 13
Date d'inscription : 29/01/2010
Localisation : Mérignac (33)

MessageSujet: Pauvres imbéciles d'Agents Immobilier   Sam 27 Mar - 14:57

ça me fait penser au pauvre type dont la femme se barre et qui ne comprends pas pourquoi !

Qu'ils commencent par se remettre en question sur la valeur ajoutée qu'ils apportent, ou plutôt celle qu'ils n'apportent pas. Rien à voir avec un boulanger, un buraliste, un café.

Pourquoi n'ont ils que 50 % du marchés ? C'est déjà bien 50 % quand on voit la nullité de ma majeure partie de ces soit disant professionnels.

Ils œuvrent dans un système parfaitement opaque de fixation des prix qui a pour conséquence de monter plus haut qu'il ne devrait en période de hausse.. et de descendre plus bas en période de baisse..

Cesses de pleurnicher et mets toi au boulot. Travailles sur la transparence de ton marchés et la professionnalisation de tes intervenants pour que les choses s'améliorent plus vite que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
gnapi
Jéronimaute de bronze
Jéronimaute de bronze
avatar

Messages : 82
Points : 152
Date d'inscription : 14/06/2009
Localisation : 78 Seine et Oise

MessageSujet: Féd'Immo déplore ce genre d'opinion   Sam 27 Mar - 18:10

qui souille inutilement les efforts de la profession pour :
- créer de la richesse pour les collectivités locales
- fournir un travail à une population qui s'y est parfaitement adaptée et qui s'épanouirait difficilement ailleurs,
- passer au mieux la crise en limitant licenciements et fermetures d'agence.

Il n'y a plus 60 000 agences comme avant. Le marché a été assaini : surement les moins bons négociateurs ont du quittter le métier. Forcément torpiller les prix n'a jamais été bon sur le long terme puisse cela ne permet plus d'assurer une qualité de service minimum.

Enfin, la crise a ceci de bon que les particuliers passent de plus en plus par agences afin de multiplier les possibilités de se ref... heu de vendre à un juste prix. Avec 30% d'agences en moins sur le territoire, la pénétration du marché atteint maintenant les 54%, notamment grâce aux efforts des fédérations qui soutiennent les troupes sur le terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Petit_baigneur
Petit scarabé


Messages : 11
Points : 13
Date d'inscription : 29/01/2010
Localisation : Mérignac (33)

MessageSujet: Léger, Léger   Sam 27 Mar - 22:43

Un peu léger l'argumentation, je trouve. Un piètre "copier coller", de l'argumentaire de la "fédération". Cela me rappelle, les discours du P.C.F à la fin des années 70. Ils procédaient de la même manière. Un mot d'ordre national relayé par les porte-voix locaux.

J'aurais besoin de quelques précision sur :
- ce qu'on fait les fédérations pour améliorer la transparence du marché immobilier ?
- ce que vous appelez "créer de la richesse pour les collectivités locales".

Et je trouve bien peu flatteur pour les populations locales de dire qu'ils n'auraient rien trouvé d'autre à faire sans vous.

Quant à "passer au mieux la crise en limitant licenciements et fermeture d'agence" revient, tel que vous le demandez, à financer votre inefficacité et votre incapacité à vous remettre en cause par l'impôt.

Et nous n'avons pas les moyens de payer cela...

Déjà que, ce secteur d'activité est sous perfusion depuis le début des années 80, avec les différentes mesures fiscales qui se sont succédées.

Une profession qui fait des efforts, est une profession qui, quand le marché la porte :
- Forme ses collaborateurs;
- Prends des mesures structurelles pour faire perdurer la croissance de manière saine et durable.
- Optimise les moyens mis à sa disposition.

Et vous vous êtes contentés d'ouvrir des agences et d'acheter de grosses bagnoles.

Alors, posez-vous les bonnes questions et cessez de pleurnicher.
Revenir en haut Aller en bas
gnapi
Jéronimaute de bronze
Jéronimaute de bronze
avatar

Messages : 82
Points : 152
Date d'inscription : 14/06/2009
Localisation : 78 Seine et Oise

MessageSujet: NAseDEc.conn : droit de réponse de Féd'Immo   Dim 28 Mar - 11:29

NaseDec.conn est avant tout un média qui relaie des infos dans la ligne éditoriale de "Plus c'est énorme, plus c'est la norme".

Ceci étant dit, laissons Féd'Immo s'exprimer sur le sujet :
- la transparence du marché ?
une célèbre fédération nationale se charge de fournir depuis plus de 8 ans des statistiques locales ou nationales pour pallier le vide de statistiques sur le sujet
en outre, en interne, il n'est fait aucun mystère de la situation : les prix d'annonce de mandats ne baissent pas des masses malgré les efforts des estimateurs.

Est ce raisonnable de penser qu'il est préferrable d'empocher une hypothétique commission sur une vente surévaluée à 400 000 EUR plutot que deux commissions sur deux ventes à 200 000 EUR ?
Surtout en ce moment, ce qui se vend, ce qui veut s'acheter et le budget des acheteurs est plus en ligne avec les 200 000 que les 400 000.

- création de richesses pour les collectivités :
Simplement les droits de mutation dont une partie non négligeable financent les communes. Ces dernières, habituées à inclure des recettes en hausse pendant 9 ans sur ce poste sont tout aussi désemparées que les agents immobiliers par la baissent du volume des transactions. Mais elles, elles peuvent augmenter les impots locaux

- formation des salariés ?
Ils sont formés à la dualité du discours : aux vendeurs, aux acheteurs.
On ne parle bien sur pas des stagiaires payés à la commission dont la gestion est du ressort de chaque agence, indépendante ou d'un réseau qui toute, individuellement, sont indépendantes juridiquement et financièrement.
Pensez donc : on y veille. Ca évite les soucis !

En espérant que ces précisions, relayéespar NaseDec.conn, satisfassent le légitime besoin d'information sur une profession trop facilement décriée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Féd'Immo : plaidoyer d'une profession en danger   

Revenir en haut Aller en bas
 
Féd'Immo : plaidoyer d'une profession en danger
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ON Y EST !! CRASH IMMO EN VUE
» Guide d'installation en profession libérale : 2010
» negociateur immo
» livre sur la profession
» Evolution dans la profession

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeronimmo :: Discussion générale :: NaseDec.conn-
Sauter vers: