Jeronimmo
Pour profiter de toutes les fonctionnalités de Jeronimmo, il suffit de vous inscrire. C'est simple, rapide et gratuit.

Une fois inscrit vous aurez donc accès en écriture a tous les forum, accès à des forums réservés (forum des membres, les constructions des membres), mais aussi à la médiathèque.

Alors n'hésitez plus, venez rejoindre notre communauté, partager vos expériences ou poser vos questions.

Jéronimmo


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'immo sans jamais oser le demander.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Les villes les plus endettées de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léo
Jeronimaute compulsif
Jeronimaute compulsif


Messages: 1327
Points: 1934
Date d'inscription: 10/06/2009
Age: 38
Localisation: Strasbourg

MessageSujet: Les villes les plus endettées de France   Sam 13 Mar - 22:50

Ca vient de Serge, sur le forum CAC.


Posté par regiani ( serge ) · boursomarquer · ignorer
les villes les plus endettés
Hier à 12:01

Les villes les plus endettées de France

Si la dette de l'Etat n'en finit plus de s'envoler, celle de certaines municipalités se révèle tout aussi démesurée.
Pour savoir où vivent les Français les plus exposés à l'endettement de leur commune, le Journal du Net a classé les villes selon la dette communale ramenée au nombre de citoyens. Seules les villes de plus de 20 000 habitants sont prises en compte, ce qui évite le biais des communes touristiques, en montagne ou sur le littoral, dont la population administrative est très faible.
Résultats : alors que certaines villes connaissent un endettement minime, d'autres affichent une dette par habitant de plusieurs milliers d'euros. Découvrez les vingt municipalités les plus endettées de France

20e : Bobigny, 2 270 € de dette par habitant
Préfecture de la Seine-Saint-Denis, Bobigny est à l'image d'autres villes de son département, particulièrement endettée. Pas moins de cinq communes du 93, une zone au potentiel fiscal limité, figurent parmi les vingt villes de plus de 20 000 habitants qui comptent le plus fort endettement par habitant.
La commune, dirigée par le maire communiste Catherine Peyge, a vu sa dette grimper de 14% entre 2007 et 2008 pour dépasser la barre des 100 millions d'euros.

Dette totale en 2008 : 101 millions €
Population : 44 318 habitants
Département : Seine-Saint-Denis (93)

19e : Marseille, 2 291 € de dette par habitant
La deuxième ville la plus peuplée de France est aussi l'une au plus fort endettement par habitant. La municipalité de Marseille dirigée depuis 1995 par l'UMP Jean-Claude Gaudin se retrouve, en 2008, à la tête d'une dette de plus de 1,8 milliard d'euros, un chiffre relativement stable depuis quelques années.
Rapporté au nombre d'habitants, l'endettement des Marseillais atteint le double de celui des Parisiens et près de 2,5 fois celui des Lyonnais.

Dette totale en 2008 : 1,8 milliard €
Population : 807 071 habitants
Département : Bouches-du-Rhône (13)


18e : Châtillon, 2 305 € de dette par habitant
Située au sud de Paris, la ville de Châtillon présente une dette de 66 millions, un chiffre important pour une commune qui compte environ 30 000 habitants. Une autre commune proche de la capitale, Saint-Denis, présente le même endettement mais compte près de cinq fois plus d'habitant.
La municipalité du maire UMP Jean-Pierre Schosteck doit rembourser des annuités de 5,2 millions d'euros, ce qui représente plus de 10% des recettes de fonctionnement.

Dette totale en 2008 : 66 millions €
Population : 28 788 habitants
Département : Hauts-de-Seine (92)


17e : Montreuil, 2 308 € de dette par habitant
Longtemps dirigée par le communiste Jean-Pierre Brard, la commune de Montreuil, située aux portes de Paris, est administrée par la Vert Dominique Voynet depuis 2008. Cette année-là, la municipalité a changé de couleur, mais l'endettement a poursuivi son augmentation en passant de 203 millions d'euros en 2007 à 210 millions en 2008.
Pour la commune la plus peuplée du département de Seine-Saint-Denis, cela conduit au versement d'annuité de près de 25 millions d'euros.

Dette totale en 2008 : 210 millions €
Population : 91 146 habitants
Département : Seine-Saint-Denis (93)

16e : Châtenay-Malabry, 2 338 € de dette par habitant
Située au sud-ouest de Paris, la commune de Châtenay-Malabry est administrée par Georges Siffredi -qui remplace par ailleurs Patrick Devedjian dans les rangs UMP de l'Assemblée nationale- depuis 1995.
La municipalité connaît un endettement croissant, en particulier depuis 2005. En trois ans, la dette globale de la commune a grimpé de 35%. En 2008, l'annuité à verser par la commune s'élève à 5,8 millions d'euros, soit 186 euros par habitants.

Dette totale en 2008 : 72 millions €
Population : 30 919 habitants
Département : Hauts-de-Seine (92)

15e : Béthune, 2 394 € de dette par habitant
Sous-préfecture du Pas-de-Calais, Béthune est la ville la plus endettée du département, si l'on rapporte la dette municipale au nombre d'habitants. Chaque Béthunois est ainsi quatre fois plus endetté que son voisin lensois.
Stéphane Saint-André (PRG) n'occupe le fauteuil de premier magistrat de la ville que depuis mars 2008. Et l'emballement de la dette précédait sa prise de fonction. En atteignant 64 millions d'euros en 2008, l'endettement de la commune a progressé de 35% entre 2005 et 2008.

Dette totale en 2008 : 64 millions €
Population : 26 685 habitants
Département : Pas-de-Calais (62)





14e : Avignon, 2 428 € de dette par habitant
La cité des papes fait figure d'exception parmi la vingtaine de villes qui composent ce classement. En effet, la dette de la municipalité d'Avignon, dirigée depuis 1995 par l'UMP Marie-Josée Roig, s'affiche en baisse depuis quelques années.
Alors qu'elle plafonne en 2008 à 214 millions d'euros, elle atteignait 293 millions d'euros en 2001. A cette époque, l'endettement par habitant dépassait 3 300 euros.

Dette totale en 2008 : 214 millions €
Population : 88 312 habitants
Département : Vaucluse (84)

13e : Corbeil-Essonnes, 2 469 € de dette par habitant
Certes, la dette de Corbeil-Essonnes a baissé entre 2006 et 2008, en passant de 2 824 euros par habitant à 2 469 euros. Mais l'endettement de cette commune du sud-est de Paris avait explosé les années précédentes.
La dette totale est passée de 68 à 113 millions d'euros entre 2006 et 2008. A cette époque, l'hôtel de ville était occupé par Serge Dassault, industriel et maire UMP de 1995 à 2009.

Dette totale en 2008 : 106 millions €
Population : 43 096 habitants
Département : Essonne (91)
12e : La Ciotat, 2 474 € de dette par habitant
Trois villes des Bouches-du-Rhône apparaissent dans ce classement. Et si les habitants de la Ciotat sont davantage endettés que leurs voisins marseillais, ils le sont moins que les habitant d'Aubagne, sur lesquels pèsent aussi le poids de la dette municipale.
Les 32 000 habitants de La Ciotat, dirigée par le maire UMP Patrick Boré, se partagent une dette de 79 millions d'euros. Son remboursement représente 287 euros par an et par habitant.

Dette totale en 2008 : 79 millions €
Population : 31 923 habitants
Département : Bouches-du-Rhône (13)
11e : Bagnolet, 2 531 € de dette par habitant
Située à l'est de Paris, la commune de Bagnolet est administrée par le maire PCF Marc Everbercq depuis 2001. Entre son arrivée dans le fauteuil de maire et 2008, l'endettement par habitant de sa ville a grimpé de près de 75%.
Au total, la municipalité affiche une dette de 83 millions d'euros en 2008, ce qui représente 122% des produits de fonctionnement de la commune, alors que la moyenne des villes de 20 à 50 000 habitants s'établit à 69%.

Dette totale en 2008 : 83 millions €
Population : 32 761 habitants
Département : Seine-Saint-Denis (93)
10e : Saint-Ouen, 2 563 € de dette par habitant
Jacqueline Rouillon, maire communiste de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, est à la tête d'une ville où chacun des 40 000 habitants supporte une dette de 2 563 euros.
En tout, l'encours de la dette s'élève à 135 millions d'euros, soit une annuité de 12,4 millions d'euros (249 euros par habitant), équivalent à 11% des produits de fonctionnement de la municipalité. Sur un an, le montant de la dette est en hausse de 10%

Dette totale en 2008 : 135 millions €
Population : 40 015 habitants
Département : Seine-Saint-Denis (93)
9e : Villiers-sur-Marne, 2 585 € de dette par habitant
Villiers-sur-Marne est l'une des deux représentantes du Val-de-Marne dans ce classement des villes les plus endettées par habitant.
La dette de 69,5 millions d'euros de la ville dirigée par l'UMP Jacques-Alain Bénisti est supportée par 27 000 personnes, soit un endettement de 2 585 euros par tête et une annuité totale de 5,8 millions d'euros. Cette dernière représente 15% des produits de fonctionnement de la municipalité.

Dette totale en 2008 : 69,5 millions €
Population : 69,5 millions €
Département : Val-de-Marne (94)
8e : Clichy, 2 642 € de dette par habitant
Le département des Hauts-de-Seine a beau être le plus riche de France, il compte quelques villes très endettées. Ainsi de Clichy, dont les 50 000 habitants supportent chacun une dette de 2 642 euros.
En tout, la dette de la ville dirigée par le socialiste Gilles Catoire s'élève à 133 millions d'euros, en très forte augmentation sur un an : +32%. L'encours total de la dette représente désormais 117% des produits de fonctionnement de la ville.

Dette totale en 2008 : 133 millions €
Population : 50 420 habitants
Département : Hauts-de-Seine (92)

7e : Agde, 2 669 € de dette par habitant
La ville d'Agde est la seule commune du département de l'Hérault à figurer dans ce classement des villes les plus endettées par habitant.
Ces derniers, au nombre de 21 500, supportent chacun une dette de 2 669 euros, soit une dette totale de 57 millions d'euros. Un montant stable comparé à l'année précédente qui représente tout de même près de 100% des produits de fonctionnement de la ville dirigée par l'UMP Gilles d'Ettore.

Dette totale en 2008 : 57 millions €
Population : 57 millions €
Département : Hérault (34)

6e : Pantin, 2 711 € de dette par habitant
Pantin est la cinquième ville de ce classement appartenant au département de Seine-Saint-Denis. C'est surtout celle d'entre elles qui affiche le plus fort endettement par habitant : 2 711 euros, à cause d'une dette totale de 135,7 millions d'euros en 2008, qui représente une annuité de 12,4 millions d'euros.
Sur un an, la dette totale de la ville dirigée par le socialiste Bertrand Kern est en hausse de 10%.

Dette totale en 2008 : 136 millions €
Population : 50 070 habitants
Département : Seine-Saint-Denis (93

5e : Saint-Maur-des-Fossés, 2 752 € de dette par habitant
Seconde commune du Val-de-Marne à figurer dans les villes les plus endettées par habitant, Saint-Maur-des-Fossés est dirigée par le maire UMP Henri Plagnol. La dette totale s'élève en 2008 à 203 millions d'euros, un montant stable par rapport à 2007 mais en forte hausse par rapport à 2006 (180,7 millions d'euros à l'époque).
La dette actuelle représente 202% des produits de fonctionnement de la municipalité.

Dette totale en 2008 : 203 millions €
Population : 73 613 habitants
Département : Val-de-Marne (94)

4e : Aubagne, 2 843 € de dette par habitant
Aubagne fait partie des trois communes de ce classement à appartenir au département des Bouches-du-Rhône. Sa dette totale de 122,4 millions d'euros revient à un endettement par habitant de 2 843 euros.
Point positif, sa dette est légèrement inférieure à ses niveaux de 2007 et 2006. Elle retrouve en fait son niveau de 2005, soit très inférieure à ce qu'elle était en 2000 (137 millions d'euros). Aubagne est dirigée par le communiste Daniel Fontaine.

Dette totale en 2008 : 122 millions €
Population : 43 083 habitants
Département : Bouches-du-Rhône (13)

3e : Fréjus, 2 866 € de dette par habitant
Fréjus est l'unique représentante du département du Var dans ce classement des villes les plus endettées par habitant. Le montant total de sa dette en 2008 ?137,2 millions d'euros, un montant en baisse de 3% par rapport à 2007. C'est cette année là que l'endettement de la commune avait explosé : +21%.
La ville est dirigée depuis 1997 par le sénateur-maire UMP Elie Brun depuis 1997. L'encours de la dette représente 202% des produits de fonctionnement.

Dette totale en 2008 : 137 millions €
Population : 47 897 habitants
Département : Var (83)

2e : Cannes, 4 618 € de dette par habitant
Les Cannois figurent parmi les Français les plus endettés. Avec 4 618 euros par habitant, l'endettement de la commune administrée par le maire UMP Bernard Brochant est le deuxième plus important de France des villes de plus de 20 000 habitants. Et il est 61% plus élevé qu'à Fréjus, classée troisième.
Cependant, dans cette ville, la moitié des impôts locaux provient de résidences secondaires. Leurs propriétaires ne sont pas comptés dans la population ni dans le calcul de la dette par habitant.

Dette totale en 2008 : 315 millions €
Population : 68 214 habitants
Département : Alpes-Maritimes (06)

1er : Levallois-Perret, 9 030 € de dettes par habitant
Aucune ville ne fait pire en France, pas même les villes de montagne au nombre réduit d'habitants à l'année. A la fin 2008, la dette totale de Levallois-Perret s'élevait à 496,6 millions d'euros, soit un record de 9 300 euros par habitant.
Seules deux villes cumulent une dette plus importante que la municipalité dirigée par l'UMP Patrick Balkany : Paris et Marseille. En 2008, la dette de Levallois-Perret a augmenté de 73%.

Dette totale en 2008 : 497 millions €
Population : 54 994
Département : Hauts-de-Seine (92)


SCORE FINAL :
UMP 12 villes
PS 2 villes
PC 4 villes
Vert 1 ville
PRG
1
ville
Revenir en haut Aller en bas
http://jeronimmo.forumactif.com
 

Les villes les plus endettées de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les villes virtuelles
» SAM FRANCE DEGUSTATION
» ventes stocks d'or de la France /Sarkosy nous a couté plus de €4milliards
» Réglement sur le transport en ambulance belgique/france
» Règlementation européenne et transport sanitaire en France..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeronimmo :: Immobilier :: Résidence principale et immobilier locatif-