Jeronimmo
Pour profiter de toutes les fonctionnalités de Jeronimmo, il suffit de vous inscrire. C'est simple, rapide et gratuit.

Une fois inscrit vous aurez donc accès en écriture a tous les forum, accès à des forums réservés (forum des membres, les constructions des membres), mais aussi à la médiathèque.

Alors n'hésitez plus, venez rejoindre notre communauté, partager vos expériences ou poser vos questions.

Jéronimmo


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'immo sans jamais oser le demander.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Mauvais manager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BurningHead
Petit scarabé


Messages : 30
Points : 57
Date d'inscription : 13/06/2009
Localisation : qu'ils sont curieux!

MessageSujet: Le Mauvais manager   Sam 6 Fév - 20:24

Le mauvais manager

Le mauvais manager est une plaie pour tout le monde.
Pour lui-même car il se bousille la santé, car il est mis en face de son incompétence chaque jour que le PDG fait. Le stress du mauvais manager atteint souvent 8 ou 9 sur l’échelle de Kerviel. Ses poumons ressemblent à deux gourdes de goudron, en retraite il pourra macadammer le devant de sa maison sans problème.
Pour ses collègues, à qui il pourri la vie. Les envies de meurtre sont légions, certains passent même à l’acte, et on ne compte plus les photocopieuses volantes venu heurter le crâne (chauve à cause des soucis) de l’incompétent.
Pour l’entreprise, car il est beaucoup trop payé pour ce qu’il sait faire. L’entreprise le sous paye par rapport à ses responsabilités, mais c’est encore deux fois trop par rapport à son « savoir pas faire ».

Doté d’un charisme de moule accroché à son bouchot, aussi doué en affaires que Gilbert Montagné en contrôleur aérien, il ne doit sa fantastique carrière et son accession au poste de Top manager des unités commerciales qu’à une révélation, que l’ancien top manager lui avait faite le jour avant son décès ; « Une carrière c’est avant tout une rencontre entre deux personnes »(ou plus si affinités).
Fort de ce savoir, il avait gravi un à un les échelons vers les sommets, empochant à chaque prise de poste une prime mirobolante pour ses compétences digne d’un ramasseur de bouses du XIV ème siècle.
Devenu Manager, il peut alors se lâcher et se venger des couleuvres (entre autres) qu’il a du avaler pendant ses années de servitude absolue.
Pas une seconde il n’hésitera à déléguer sur ses ouailles tout ce qui peut le gêner dans une journée de « boulot ».
Ainsi, la préparation du café, le changement de rouleau de PQ, les prises de décisions, les dossiers, l’animation de la réunion commerciale hebdo…les « merdouilles » de la vie d’une agence, bref tout est dévolu au petit peuple.
Lorsqu’il prendra la parole en réunion c’est parce qu’il y aura été contraint par son supérieur (vous savez celui avec qui la relation est importante..).
Il déboule donc dans la salle de réunion après tout le monde, les bras chargés de « nouveaux objectifs prioritaires ». Il se dirige ensuite d’un pas lourd vers « The Tableau », celui ou on note les réalisations des ventes, le graal du conseiller bancaire. Le filou avait préparé avant la réunion un joli tableau intégrant les nouveaux objectifs.
« A partir de demain, je veux tout le monde sur le pont, cadence de combat, deux reporting par jour par fax à la Direction commerciale, le premier qui cale finit dans le bureau vers les chiottes et peut faire une croix sur ses congés d’été à la tranche sur mer. »
Vient ensuite la bonne vieille méthode de la culpabilisation
Monsieur le Top Manager : "Je trouve quand même ca dingue que dans une agence de 10 personnes, tout le monde ne connaisse pas le chiffre d'affaire !"

Puis quelques minutes plus tard, après le brillant exposé d’un commercial sus ses astuces de four… vente ;
Monsieur le Top Manager : "Si ca continue je vais suivre la suggestion de ... de ... de .... Notre ami là bas au fond."
Le Brillant commercial au fond : "Je connais peut-être pas le chiffre d'affaire de l’agence mais moi au moins je connais ton prénom."

Puis plus tard, concernant le temps de travail imposé (ou librement négocié comme on veut), la remise en place des unités perturbatrices.
Monsieur le Top Manager :"Non mais une agence avec des horaires, et puis quoi encore ?! On a jamais vu ça !"

Quelqu'un pourrait-il indiquer au monsieur qu'on est plus au Moyen Age et que pour la main d'œuvre pas chère prête à bosser 18h par jour et à dormir sous son bureau, c'est à Chengdu, pas en France ?

Monsieur le Top Manager: «Moi mes journées elles commencent à 7h30 et elles finissent à 2h du matin !"

Quelqu'un pourrait-il indiquer au monsieur qu'il est payé environ 5 fois plus que la moyenne des gens dans l’agence et qu'il ne va du coup arriver à faire pleurer personne ?

Monsieur le Top Manager: «Vous vous rendez compte que quand je vais aux US en séminaire je suis obligé de manger des hamburgers pour économiser les notes de frais ?"

Ah si, il y est arrivé, je pleure.


Burning Head
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesbanquiers.com
Léo
Jeronimaute compulsif
Jeronimaute compulsif


Messages : 1327
Points : 1934
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 40
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Le Mauvais manager   Dim 7 Fév - 23:24

Excellent burningh, comme d'habitude.

C'est tellement vivant que je pense que je reconnaitrais les gens, si un jour, je passe la porte de ton agence, pour t'emmener boire un verre dans la boutique à côté...

Il manque une fonction sur le forum :
Revenir en haut Aller en bas
http://jeronimmo.forumactif.com
 
Le Mauvais manager
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle mampreneuse Rédactrice et Community Manager !!!
» Bonbon de "mauvais goût"
» Mauvais patron.....
» "Mon site est-il mauvais" ? la check-list ULTIME
» les mauvais payeurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeronimmo :: Discussion générale :: Détente-
Sauter vers: