Jeronimmo
Pour profiter de toutes les fonctionnalités de Jeronimmo, il suffit de vous inscrire. C'est simple, rapide et gratuit.

Une fois inscrit vous aurez donc accès en écriture a tous les forum, accès à des forums réservés (forum des membres, les constructions des membres), mais aussi à la médiathèque.

Alors n'hésitez plus, venez rejoindre notre communauté, partager vos expériences ou poser vos questions.

Jéronimmo


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'immo sans jamais oser le demander.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Europe muette face aux excès de Pékin !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lougatt
Jéronimaute d'argent
Jéronimaute d'argent
avatar

Messages : 265
Points : 324
Date d'inscription : 15/06/2009
Age : 40

MessageSujet: L'Europe muette face aux excès de Pékin !!!   Jeu 21 Jan - 22:46

L'économiste Rémi Bourgeot décrypte la politique commerciale offensive de la Chine qui mise sur des exportations massives pour doper sa croissance au risque d'une crise de suproduction. Face à cela, les dirigeants européens n'osent réclamer une vraie régulation des échanges internationaux.


L’année 2009 aura vu la Chine ravir à l’Allemagne son titre de « champion du monde des exportations » (comme on aimait à dire outre-Rhin). Cet exploit illustre évidemment l’ascension d’un pays qui s’extrait de la pauvreté de façon spectaculaire mais incite également à s’interroger sur la viabilité d’un mode de développement qui consiste notamment à exporter plus de 40% de sa production (en 2008 selon l’OMC, et bien plus encore avant la crise). Par ailleurs, devant l’ampleur des déséquilibres commerciaux qui en résultent et la désindustrialisation qui mine les économies occidentales, les dirigeants européens et américains ne trouvent pas mieux, pour l’instant, que de s’en remettre aux dirigeants chinois, en appelant à une réévaluation massive du yuan. Mais leur demande risque bel et bien de rester lettre-morte, laissant le problème entier. Pour nous faire une première idée très générale, imaginons simplement que la Chine exporte toujours 40% de son PIB mais qu’elle ait atteint le niveau de richesse de l’Allemagne (soit un PIB par habitant d’environ 35 000 $, en parité de pouvoir d’achat). Cela signifierait que la Chine exporterait pour environ 9 000 milliards de dollars par an, soit plus de cinq fois plus que l’Allemagne actuelle ! Il y a malheureusement très fort à parier que l’économie mondiale ait le plus grand mal à absorber les exportations de plus de cinq Allemagnes supplémentaires…


Une trop faible demande extérieure
Par ailleurs, on évoque à juste titre les débouchés offerts aux exportations chinoises à l’échelle régionale, notamment par l’instauration d’un régime de libre-échange avec les pays de l’ASEAN. Mais à ce jour, le PIB conjugué de tous les pays de l’organisation ne s’élèvent guère qu’à 1500 milliards de dollars, soit à peu près le PIB de l’Espagne.

La croissance chinoise ne pourra donc s’adosser éternellement à la demande extérieure pour la simple raison que « l’extérieur », le reste du monde vu comme source de débouchés commerciaux, est bien trop petit pour la population chinoise et sa croissance économique phénoménale.

Mais la question ne se pose pas qu’au futur. Dès maintenant, l’économie chinoise souffre d’un manque chronique de débouchés à sa production, si bien que la surcapacité affecte la plupart des secteurs industriels (conduisant notamment à la vente à perte sur les marchés internationaux).

Selon une étude menée par la Chambre européenne de commerce en Chine, le secteur de l’acier est passé d’une production de 280 millions de tonnes en 2004 à 534 en 2009 (soit la production combinée du Japon, des Etats-Unis, de la Russie et de l’Inde !) mais surtout son taux d’utilisation a chuté de 92% à seulement 72%.

L’industrie navale a une capacité de 66 millions de tonnes de port en lourd pour satisfaire une demande de moins de 40 millions, dont 70% à l’exportation. En ce qui concerne l’éolien, la capacité est passée de 1,4 gigawatts en 2006 et un taux d’utilisation de 100% à une capacité de 12 gigawatts en 2009 et une utilisation de seulement 70%. Et la situation est tout aussi marquée dans l’aluminium, le ciment, la chimie, le raffinage…

La crise mondiale est passée par là mais, au-delà, le problème de la surcapacité, qui est rémanent en Chine, provient de ce que la demande chinoise (et donc aussi la croissance) est gonflée par un surinvestissement spectaculaire (avec une croissance de l’investissement d’environ 20% par an depuis 2002).

Ce surinvestissement vient compenser la faiblesse relative de la demande des ménages, qui est limitée par un fort taux d’épargne et le fait que la distribution du revenu national se fait largement à son détriment. Comme le note notamment l’étude de la Chambre de commerce, sur la période 2002-2007, alors que la croissance du PIB était de 11%, celle des revenus des ménages plafonnait à 9%. Le revenu est largement capté par les entreprises dont l’épargne est passée de 12% du PIB en 2002 à plus de 28% en 2006. On retrouve ainsi, en bonne partie, les éléments qui ont fait trébucher le Japon, économie fort différente de la Chine mais également ultra-exportatrice.


Face à la crise et à la chute des exportations, la stratégie chinoise a été de substituer à la demande extérieure de la demande intérieure, mais essentiellement sous forme d’investissement. Or, la finalité de ces investissements supplémentaires est naturellement d’augmenter les capacités de production.

Pour combler ces capacités supplémentaires, il faudra plus de demande sous forme éventuellement d’investissements (si la demande extérieure et des ménages font défaut) et ainsi de suite. C'est-à-dire que la Chine est prise dans une spirale d’investissements. Au cours des neuf premiers mois de 2009, la contribution des exportations nettes à la croissance a été de -47%, celle de la consommation intérieure de +52% et celle de l’investissement de +95% !

Ainsi, la croissance chinoise a certes été, en 2009, une fois de plus spectaculaire mais très largement gonflée par le surinvestissement (surtout des entreprises publiques) provenant du plan de relance gouvernementale et de la spectaculaire explosion du crédit (également organisée par l’Etat).

Il apparaît donc que la Chine, qui était assoiffée de demande extérieure avant l’explosion de la crise ne peut que l’être plus encore aujourd’hui, puisqu’elle a encore augmenté ses capacités productives bien au-delà de ce que sa demande intérieure peut absorber. Plus encore, le gouvernement central a commencé à prendre conscience du problème de surcapacité et cherchera probablement cette année à freiner la bulle d’investissement, restreignant d’autant sa demande intérieure.

Il paraît donc tout à fait illusoire d’espérer que les dirigeants chinois renoncent, en accédant aux demandes occidentales de réévaluation du yuan, à des gains de marchés extérieurs dont leur économie aura plus que jamais besoin.

Pourtant, à plus long terme, la Chine ne pourra trouver des débouchés à hauteur de sa croissance spectaculaire qu’en permettant le déploiement de sa demande intérieure. A cette fin, un taux de change bien plus équilibrant (du point de vue des flux commerciaux) avec le dollar et l’euro permettrait de réorienter le modèle de développement. Mais, à court terme, il est évident qu’il serait tout à fait suicidaire de la part des dirigeants chinois d’orchestrer la réévaluation massive que nécessiterait cette réorientation.


Les dirigeants européens et américains obtiendront probablement, en cours d’année, une réévaluation tout à fait minime au regard des déséquilibres globaux, de l’ordre de 5%. La Chine la mettra en œuvre avant tout pour limiter l’afflux déstabilisant de capitaux spéculatifs d’investisseurs qui parient sur une réévaluation, et qui pourraient ainsi être passablement découragés dans leurs plans une fois que celle-ci aura déjà été mise en œuvre.

A vrai dire, le point le plus étonnant du problème réside dans l’attitude des dirigeants européens qui demandent cette réévaluation, forcément minime, alors que la profondeur de la désindustrialisation (qui n’a heureusement pas encore atteint la même ampleur qu’aux Etats-Unis) nécessite un rééquilibrage global d’une tout autre ampleur.

Le seul moyen de se prémunir contre ce problème, dans un contexte de manipulation des taux de change, est naturellement l’instauration, à l’échelle continentale, de quotas ciblés, permettant un ajustement efficace des flux commerciaux.

Une politique de quotas fondée sur les différences d’efficacité environnementale constituerait une excellente approche politique et économique du problème. Le rééquilibrage qui en résulterait irait dans le sens de la réorientation nécessaire de l’économie chinoise, seule solution à même de lui apporter des débouchés sur le long terme.

D’un point de vue un tant soit peu réaliste, le premier pas politique vers ce bien commun mondial que constituerait le rééquilibrage commercial global ne peut venir que de ceux qui y ont intérêt dès maintenant. La balle est donc, en vérité, dans notre camp.


article source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par lougatt le Jeu 21 Jan - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lougatt
Jéronimaute d'argent
Jéronimaute d'argent
avatar

Messages : 265
Points : 324
Date d'inscription : 15/06/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: L'Europe muette face aux excès de Pékin !!!   Jeu 21 Jan - 22:50

ce qui est dramatique c'est de se dire que les pays du monde entier ont peur de l'ouvrir face à ces tarés...Ils ont une économie qui frise l'implosion tellement ils vont vite. Et c'est culturel, ils font de bonnes chose, mais chaque fois qu'ils font quelque chose, ils le font dans l'excès...
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Jeronimaute compulsif
Jeronimaute compulsif
avatar

Messages : 1327
Points : 1934
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 41
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: L'Europe muette face aux excès de Pékin !!!   Jeu 21 Jan - 23:33

Excellent article lougatt, on nous avait pourtant prévenu :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le monde ne suffit plus aux exportations chinoises
Le monde ne suffit plus aux pollutions américaines
Le monde ne suffit plus à nourrir tout le monde...

Et après on se demande pourquoi on redémarre un programme d'exploration, puis de colonisation de Mars...


La phrase que je partage le plus :
"Une politique de quotas fondée sur les différences d’efficacité environnementale constituerait une excellente approche politique et économique du problème. Le rééquilibrage qui en résulterait irait dans le sens de la réorientation nécessaire de l’économie chinoise, seule solution à même de lui apporter des débouchés sur le long terme."
Revenir en haut Aller en bas
http://jeronimmo.forumactif.com
lougatt
Jéronimaute d'argent
Jéronimaute d'argent
avatar

Messages : 265
Points : 324
Date d'inscription : 15/06/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: L'Europe muette face aux excès de Pékin !!!   Ven 22 Jan - 0:14

sYmpa Léo ton approche

remarque là on est plus dans le style

"Vivre et laisser mourrir"


lol!
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Jeronimaute compulsif
Jeronimaute compulsif
avatar

Messages : 1327
Points : 1934
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 41
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: L'Europe muette face aux excès de Pékin !!!   Ven 22 Jan - 0:30

Oui, lol, enfin, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image],

c'est pour le fameux 2e effet kiss-kool en 2012...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://jeronimmo.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Europe muette face aux excès de Pékin !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Europe muette face aux excès de Pékin !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gros soucis face à la convention collective
» 2000% After 1 Day-face-fund.com
» le pillage de l'europe par les banksters est quasiment achevé
» le plan de sauvetage de l'europe serait t'il un 2eme plan
» Europe / mythes et réalités - vidéo Annie Lacroix Riz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeronimmo :: Banque et Crédits :: Economie et Bourse-
Sauter vers: