Jeronimmo
Pour profiter de toutes les fonctionnalités de Jeronimmo, il suffit de vous inscrire. C'est simple, rapide et gratuit.

Une fois inscrit vous aurez donc accès en écriture a tous les forum, accès à des forums réservés (forum des membres, les constructions des membres), mais aussi à la médiathèque.

Alors n'hésitez plus, venez rejoindre notre communauté, partager vos expériences ou poser vos questions.

Jéronimmo


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'immo sans jamais oser le demander.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les aventures de SUPER BANKSTER (by acidbank)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léo
Jeronimaute compulsif
Jeronimaute compulsif


Messages : 1327
Points : 1934
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 40
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Les aventures de SUPER BANKSTER (by acidbank)   Ven 15 Jan - 13:24

Naissance d'un nouveau Super héros

C’est avec une immense fierté que les parents du super nouveau né vous annoncent l’arrivée dans votre agence bancaire de SUPER BANKSTER, un nouveau super héros des temps modernes. Mais revenons d’abord sur son histoire personnelle, pleine de troubles et de mystères très mystérieux.

Comme Clark Kent qui se transforme en Superman pour sauver la vioque et l’orphelin, les clients des banques auront désormais leur héros, pourfendeur d’agios, Défenseur du LEP et de la veuve poignet.

C’est souvent sous une austère robe de bure que se trouvent les cœurs les plus purs. Dans le milieu bancaire, c’est la même chose, et c’est bien derrière un costume Armani que se cache notre héros au grand cœur noir.

Dans le civil il s’appelle Andy. Il est le fils de Gérard et Claudine Capet, deux quinqua fringants eux même descendant de leur illustre ancêtre Hugues Capet.

Andy Capet est donc VOTRE nouveau héros. La vie ne l’a pas épargné puisque suite à un accident de la vie stupide, Andy, alias Super Bankster est désormais cloué dans un fauteuil roulant. Son père, alcoolique notoire, lui a maladroitement fait ingérer un produit chimique entrainant une mutation, à la suite d’un pari stupide avec le patron du Balto. Ingérer de force l’intégrale des études de Marc Touati (Editions Plomb)….d’autres seraient morts. Pas Andy. L’ensemble indigeste au possible lui a sectionné la moelle épinière, le privant depuis de l’usage de ses gambettes, tout en développant en lui de super capacités de banquier, d’analyste financier et de gestion du risque. Mais Andy est un battant. Et il en fallait plus pour le décourager. Après de brillantes études de droit (mention passable 10.28 de moyenne en dernière année à la fac de Gueugnon), il se lance à demi corps perdu dans le milieu bancaire, suivant en cela le chemin misérable de son père, lui-même responsable du service chèque dans une agence obscure et crasse de la grande couronne de Gueugnon.

Les pouvoirs d’Andy Capet/Super Bankster sont incommensurables. Il allie à la fois la force brute des techniques de ventes américaines les plus extrêmes ; porte à porte dès potron-minet(ou prospection « dure »), marketing viral, approche globale par produits, séquestration de clients, chantage aux frais bancaires...
Il peut aussi compter sur ses supers accessoires, comme le stylo magique qui signe à la place du client, ou encore la machine à fabriquer des frais. Il y a juste un numéro de compte à indiquer et le computer applique tout une série de frais inédits, de la commission pour frais divers, aux agios pour découvert créditeur .Bref, du grand art. Vous découvrirez au fil de ses aventures qu’il dispose également d’un fauteuil peu courant et bourré de gadgets, bricolé avec amour, le soir quand il s’ennuie. C’est à dire tous les soirs.

Andy Capet a décroché son premier job à la banque suite à la condamnation de son futur employeur, qui n’embauchait pas les 6% de grouillots handicapés COTOREP règlementaires à placer dans les coins les plus improbables du siège social.

Rapidement les supers pouvoirs d’Andy, malgré sa discrétion innée, sont remarqués par sa hiérarchie, qui se dit qu’après tout, mettre un demi-homme bien visible dans les agences, ça pourrait lui faire un peu de pub et redresser son image désastreuse suite aux petits soucis de trésoreries liés aux suce-primes.

Andy, fâché avec son père depuis le regrettable incident qui lui a couté les jambes, s’est barré en stop à Paris ou il a obtenu une mutation tremplin vers un poste de conseiller et 88€ brut d’augmentation mensuelle. Que celui qui n’a jamais fait de stop en fauteuil roulant ne se moque pas, c’est bien plus dur que Pékin Express. Et puis Gueugnon, c’est moins beau que le Mékong.
Il a trouvé un logement sympa dans le IV ème arrondissement, un coin bien bobo. Il gagne 1800€ par mois. C’est un peu difficile de joindre les Debout (Père de Jean-Jacques, célèbre parolier barbu) avec cette modeste obole patronale, mais bon il a touché le pactole suite à son accident , il a largement de quoi voir venir.

Andy est prêt à montrer ce qu’il a dans le fauteuil .Il va leur montrer à tous ces bobos ce qu’il en coute d’affronter Super Bankster. Il va faire saigner le tableau d'objectifs sur tous ces tordus.

La cellule phoning lui a pris plein de RDV dans les semaines qui viennent .Il va pouvoir recevoir dans son beau bureau cosy. Les pigeons, eux vont prendre cher.


Ils veulent la guerre ? Ils vont l’avoir…


Episode 1 (à venir) « Super Bankster face à l’Homme aux 12 livrets » aka Ymarti14

Episode 2 « Super Bankster affronte Le Roy Merlin et ses BX4. »

Episode 3 « Comme une envie de Pisé »

To be Continued

Si vous avez des suggestions…après tout c'est votre héros maintenant...


Lien vers le message (pour les recos)


Dernière édition par Léo le Ven 15 Jan - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jeronimmo.forumactif.com
Léo
Jeronimaute compulsif
Jeronimaute compulsif


Messages : 1327
Points : 1934
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 40
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Super Bankster contre Mister CAT   Ven 15 Jan - 13:27

Super Bankster contre Mister CAT

Chapitre 1; L'homme aux 12 Livrets.


Une Super Agence Bancaire BEPM (banque d’épargne populaire générale), Rue des Rosiers, île St Louis, Paris IV (Prononcez Quatro, comme les Audi) 02/01/2010 8h30.Météo ; quelques cumulo-nimbus annoncent l’anticyclone qui vient gâcher le beau verglas qui recouvrait la capitale des gaules e(s)t le quartier du marais. Tant pis, terminée la série de chutes de vieux sur les trottoirs pavés.Ca a permis de vendre les assurances invalidité de l’année c’est déjà ça…
Notre fidèle super héros au grand cœur, ami des personnes âgées, des fonctionnaires et de tous les assistés en général, Super Bankster (SB, prononcez Essbi) a enfin convaincu YM, Alias Ymarti14, Alias Le Merle Moqueur, Alias Gepadtun, Aka « Mister CAT » de venir se dégourdir le livret A au beau milieu de son bureau.
L’individu maigrelet, mais aux joues bien roses, se présente au guichet et s’annonce. On dirait qu’il n’aime pas la foule. Il a bien raison d’habiter Paris, c’est encore un des derniers coins en France ou tu peux te faire buter sans que ton voisin de métro ne le remarque. On dirait qu’il est mal à l’aise…
Tant mieux ! Ça sera plus facile de lui fourguer des supers produits, qui génèrent des super com.
Le vilain guichetier boutonneux n’a visiblement par reconnu le sieur (première pression à froid) Martillet, et Le Merle se contente de ne pas avoir entendu la phrase d’accueil de notre ami à l’excès de sébum.
Je le regarde depuis mon bureau, grâce aux caméras qui filment en permanence le poste d’accueil. Il est là, assis sur son plus beau profil dans le fauteuil en cuir de nubuck retourné disposé à l’accueil. Il a les mains moites malgré le froid, ça se voit car il n’arrête pas de se les essuyer sur son pantalon en tergal. Il souffle un peu dans ses mains, feignant de se réchauffer. Ses jambes trépignent, il ferait un bon batteur à la double pédale.
Allez, je ne suis pas un monstre, on ne va pas le faire poireauter trop longtemps. Je descends par l’ascenseur dans mon super costume tout neuf, acheté y a pas 5 ans. Je l’avais acheté pour le mariage d’un pote, je l’adore car la poche intérieure est juste de la bonne taille pour les tickets restaurants.
Caché derrière une plante verte en plastoc, il ne me voit pas arriver. J’ai l’impression d’être un lion dans la savane, près à se jeter sur le premier bébé phoque abandonné par sa mère pour aller taper la bise à B.Bardot. Je jubile intérieurement.Ca va être grandiose. J’ai décidé de la jouer grand professionnel, comme d’habitude…après tout on n’a pas garé les moutons ensemble.

Super Bankster ; « YO mec, ça pulse, merry X mas et beaux nénés la santé toussa toussa, ça va wech wech trankil, bien ou bien ? ».J’accompagne mon entrée en fanfare d’une main tendue, bien molle, chaude et moite. Parait que ça énerve.
Le triste sire recule, surpris par tant de surprise surprenante. Le fait que je sois en fauteuil roulant m’évite une bordée d’insultes. Il m’arrive parfois d’en jouer pour faire signer un client.
Ymarti14 ; «Bon Bon Bonjour… En voilà des manières, vous vous prenez pour qui ? »
Je décide d’utiliser la technique numéro 4 de tout bon vendeur de produits bancaires, technique dite « Julien Drey», ou on fait semblant de ne pas avoir entendu une remarque désobligeante.
SB ; « Allez venez, suivez moi, ma tour d’ivoire est en haut, vous verrez c’est génial, on arrive à voir le décolleté de la serveuse du « Loir dans la théière », vous savez le petit salon de thé en face…(Le Loir dans la Théière 3, Rue des Rosiers 75004 Paris Tel : 01 42 72 90 61 Métro : Saint Paul).
YM14 ; « Oui je connais j’y vais souvent, ils ont une tarte meringuée du tonnerre. »

On arrive dans le bureau, je le laisse rentrer en premier, c’est un truc de politesse, et puis ça colle la pression directe sur le pig... client. Je suis dans son dos, comme un barebaker dans les bars du coin. La proximité de sa nuque chaude et découverte me chauffe à blanc. Il ne va pas voir le jour.
« Asseyez vous, je vous en prie, moi c’est déjà fait ».

Il n’a pas compris mon jeu de mot.
Silence de 10 secondes, On se regarde dans le jaune de l’œil, là ou toutes les petites crottes de ta nuit restent collées, que même au Tahiti douche c’est pas parti. On se jauge, enfin surtout moi parce que lui il a encore de la buée sur les lunettes. Je pourrais lui faire la blague de disparaitre sous le bureau qu’il ne le verrait pas.je suis caustique parfois.
« ALORS COMME CA C’EST VOUS !!! (Grosse voix de vendeur qui a vendu plus de PEL qu’il y a de mendiants dans le métro, pompée sur le dieu viril du Rock n Roll, j’ai nommé Prince, alias Love Symbol, aka 47) ».

YM14 « C’est moi, oui, vous avez souhaité me voir lors de votre coup de téléphone. C’est pour quoi ?
Je vous préviens, vos méthodes de margoulins fourgueurs de placements gavés de frais cachés je les connais. Vous ne m’aurez pas. J’ai accepté ce RDV uniquement pour pouvoir faire un compte rendu sur Boursorama ou j’ai plein d’amis virtuels. Et aussi pour vérifier que malgré vos pertes abyssales dans les subprimes vous avez correctement crédité mes comptes des intérêts dus.
Je ne lâcherai rien, soyez en sûr ».

L’agacement et la montée en température du monsieur a achevé de faire disparaitre la buée sur ses fines lunettes .La neige collée à ses Berlutti a fondu sur ma super moquette. Je le regarde, piteux dans sa gabardine en tissu flasque. Les cheveux collés par l’humidité, il ressemble à une chaussette pendue sur un fil à linge. Ses vêtements trop amples cachent sa relative maigreur, il a malgré tout un peu de bide le fonk…Calorique ces meringues...
Je décide de calmer le jeu pour ne pas effrayer le volatile. « Détends toi ma caille, on est entre amis là, moi je suis à ton service tu sais, tout ce que je veux c’est ton bonheur. Je ne suis satisfait que quand mes clients le sont. Tu me crois hein ? ».
« Alors puisque tu veux attaquer les sujets qui fâchent, Allons-y. Voilà ton dossier. Avec l’ensemble de tes avoirs. Tu peux constater que tout est là…que ce soit sur le livret A, le livret Classique, le livret de développement durable, le livret auto, le compte épargne logement, le livret de ton neveu ou le livret de ta maman, TOUT y est. Tes 12 livrets sont donc bien crédités. Moyenne de la performance annuelle 1.42%. Je te cache pas que tu me mets dans l’embarras…Mon patron me demande pourquoi t’es le seul client de moins de 80 ans de l’agence à avoir autant de tunes en livrets. Je suis à la limite de la faute professionnelle. C’est pas que ça me gêne mais bon, ça rapporte rien .On passera sur la mauvaise blague du hedge de ton assurance vie à coups de BX4, même le caissier y a pas cru. »
Ym14 ; « hum, Moui on dirait que c’est correct. Y a le compte. Mais juste hein. »
SB « Il voulait peut être que je lui fasse cadeau des arrondis ? Hein tu te crois ou là aux restaus du cœur ? ».
Il ronge son frein. Intérieurement je jubile. Il enchaîne.
« Quand à ma stratégie d’investissement, je crois que tout était dans la Lettre Invest 2k, que j’avais écrite avec un collègue de brin... promo. Elle est limpide et simple. TOUT VA S’ECROULER, comme à Haïti. Un immense séisme économique mondial. Je veux tout garder en dispo, au cas où. ».

« Ok je vois le genre, t’es un Findumondiste, une pleureuse, bref un mauvais patriote. T’as pas confiance dans ta propre banque ? Mais retire tout et colle tout sur du BX4 ! Ou sous ton matelas ! »
« Ouai mais nan paske en fait je peux pas. J’ai envie d’acheter une maison en Bretagne, mais ça fait loin de mon boulot à Paris. Et puis mes proches vont me manquer. Alors j’hésite vachement. Et pis les mecs sur Bourso, j’arrête pas de les alerter sur le crack immo depuis 1998 que je suis locataire, ou locavie comme ils disent.Ca serait pas cohérent d’acheter avant au moins 2025.Je veux pas faire comme toutes ces tanches qui ont achetés ™ leur casa au plus haut le de plus grosse bulle spéculative du siècle.
Je préfère attendre. »

Ses narines et ses pupilles sont dilatés par son envolée lyrique.

« Ah ok j’ai compris. Tu veux dire que tu préfères payer des centaines de milliers d’euros, en plus de la somme colossale que t’as déjà investis à fonds perdus dans tes loyers, pour pas perdre la face vis-à-vis d’inconnus rencontrés un soir de spleen sur internet. C’est bien ça ? »
« Oui » répond t’il sèchement.
« Hum, oui c’est sûr en même temps je me mets à ta place, t’es célibattant, en loc, t’aimes le thé, tu bricoles un peu tes toilettes, t’as pas vraiment une tronche de premier de la classe, un physique quelconque. C’est sûr tu vas avoir du mal à emballer .Même avec ton salaire élevé. Tu peux pas tout miser sur ton physique c’est sûr, mais faut pas trop en demander à ton cerveau non plus. Fait un effort nom d’un Pallincourt ! Allez tu sais quoi, voilà ce qu’on va faire. Avec le dixième de ce que tu as placé en livret, je te trouve un petit studio en Scellier là. Un truc chic et pas cher qui va te faire économiser plein de méchants impôts. Allez top là ! »

« Non, je crois que vous ne m’avez pas bien compris monsieur Capet »
« Appelez moi Andy, le merle, on n’est pas à l’armée !!, nom d’un PEA. »
« Je disais donc, Monsieur Capet, que j’envisageais de quitter votre bel établissement parce que je pense que vous me prenez pour un binbin.Vous ne respectez pas vos clients, ni leur stratégie fini d’investissement. »
« AIE, tu me fends le cœur là. Tu utilises les coups bas maintenant ? Alors voyons voir…et tu vas aller ou ? »
« Euh, je sais pas, ailleurs, c’est pas le choix qui manque. »
« Tu vas y gagner quoi ? Tu le sais que les livrets sont les mêmes partout non ? Et qu’on est la banque la plus sûre si ton scénario se réalise …allons voyons calme toi, on va reprendre les fondamentaux. »

2 heures plus tard, Le pig... client est convaincu.J’ai du utiliser tous mes pouvoirs, il était coriace le merle aux 12 livrets. J’ai du sortir ma botte secrète de la poche cachée de ma manche de veston. Je lui ai offert le stylo magique qui a signé son contrat de réservation d’un beau logement Scellier sur la côte atlantique, du côté d’Auxerre. Les embruns sont terribles du côté de Montargis et la demande locative (à cause du surf en vogue là bas) est terrible. C’est bien simple ça se vend comme des petits pains pas cuits. Et ma comm est sympa.

Bon Voyons voir, il est déjà 11h, ça vaut pas le coup d’attaquer un autre dossier.
Autant aller à l’apéro. Comme ça j’arriverai dans les premiers à la cantoche. Ce midi c’est du pigeon farci.

Mon plat préféré.


Andy capet.

Lien vers le message (pour les recos)
Revenir en haut Aller en bas
http://jeronimmo.forumactif.com
 
Les aventures de SUPER BANKSTER (by acidbank)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveaux plats super bons pour bébé – diversification
» SUPER ANNIVERSAIRE MISSMAG
» Super bon plan Lessive Chez Leclerc jusqu'au 8 octobre 2011
» 10 jours super magiques chez toys rus 14/27 novembre
» faire site marchand gratuit accessible à une super nulle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeronimmo :: Discussion générale :: Détente-
Sauter vers: